7.  RESULTATS ET DISCUSSION

Je ne m'attendais pas à avoir autant d'informations. Le dépouillement des questions prend plus de vingt pages sans sophistication ni graphique. Pour les informations complètes et les détails, le lecteur se reportera aux annexes où l'intégralité des données est reproduite. Le dépouillement est fait en annexe H et comporte un tableau récapitulatif pour chaque question. Les tableaux plus importants sont commentés. Seuls les nombres et les pourcentages ont été utilisés. J'ai regroupé par catégorie de sexe et par étapes. Les réponses aux questions ouvertes de la dernière page sont intégralement reportées en annexe J, les commentaires et remarques des questionnaires SB sont en annexe I.

Les 15 items de genre sont inexploitables car il y a deux erreurs. Pour les détails, le lecteur se reportera à l'annexe C.

Les groupes sont très hétérogènes. Il y a 22 questionnaires 16 femmes et 6 hommes pour le groupe 1. Il y a 25 questionnaires qui se répartissent en 15 SBF[27] ou nouvelles femmes et 10 SBM ou nouveaux hommes pour le groupe 2. Les âges sont mal répartis. Il y a beaucoup de jeunes dans les non-SB et les SBM[28] (moins de 30 ans). Il y a 4 SBF de plus de 40 ans et 9 de plus de 50 ans chez les SBF, ce sous groupe (SBF) est nettement plus âgé. Les catégories sociales (professions) ne sont pas utilisables, il y a beaucoup de "sr" (sans réponse). Le groupe des SB est celui qui fréquente les associations. Je n'ai pas cherché dans le milieu de la prostitution ou de la pornographie. Ce sera l'objet d'une étude ultérieure.

7.1.  Validité des hypothèses

7.1.1.  Femme, homme, féminité, masculinité

A la lumière des ces questionnaires, il ressort que les questions de la dernière page ne sont pas clairement, ni consciemment définies. Les personnes des 2 groupes donnent des définitions sociales, génétiques, biologiques, mais pas psychologiques. Ce sont surtout les rôles sociaux et les valeurs qui y sont rattachées qui sont spécifiées. On trouve également quelques propos féministes et politiques. Notons que 3 femmes (G1-6, 8, 10) et 5 SBF (G2-3, 7, 8, 9, 10) ne répondent pas aux questions sur la masculinité et et qu'est un homme alors que les hommes et les SBM répondent à toutes les questions concernant la femme et la féminité. Peut-être qu'elles n'ont répondu qu'aux questions concernant leur groupe d'appartenance. Le SBM (G2-17) dit ouvertement ne pas savoir pour ces quatre questions. G1-11, G2-10 et G2-17, ne savent pas définir la féminité, la femme, alors que G1-4, G1-19, G1-22, G2-4, G2-8 donnent des définitions moins stéréotypées, plus militantes ou politiques et G2-18 en a une image très négative. Les stéréotypes, qui réduisent la femme à une séductrice de l'homme dont elle dépend totalement sont présents surtout chez les femmes et les SBF. La plupart des hommes et des SBM ont une meilleure image de la femme et de la féminité. C'est comme si les femmes avaient intégré une forme d'infériorité qu'elles ne remettent que difficilement en cause. Les stéréotypes sont aussi présents pour la masculinité et l'homme, mais ils sont plus positifs pour les deux groupes tous sexes confondus. Cela confirme mon hypothèse principale et va dans le sens des sociologues: ce sont des constructions sociales dont les valeurs diffèrent selon les cultures.

Les “transsexuels”, comme les non-“transsexuels” ne peuvent pas définir ce qu'est une femme, un homme, le féminin et le masculin en dehors des constructions sociales ou de la biologie.

Ci-dessous l'intégralité des commentaires (annexe J) sur la féminité, masculinité, la femme et l'homme. L'orthographe, la grammaire ont été corrigées tant que cela n'altérait pas le sens du propos. La ponctuation incorrecte, (placée mal à propos, absente, virgules à la place de points et inversement...), a également été revue pour permettre une compréhension, uniquement quand cela était nécessaire et que cela ne risquait pas de modifier le sens. Les retours à la ligne inutiles ont été supprimés. En cas de doute sur le texte, il est reproduit littéralement. Les soulignements (simples et doubles), majuscules, parenthèses, flèches, guillemets sont des auteurs. Entre [crochets] la note à laquelle fait référence la personne. Entre [crochets et italiques] mes remarques et commentaires, sr = sans réponse.

La féminité vue par les femmes

« G1-1. Beauté, formes, adresse, plaire, coquetterie, Ingrid Bergman. G1-2. Douceur. Sensualité. Etre maternelle (même sans enfant). G1-3. C'est une qualité, une forme de sensibilité, une force. G1-4. Je pense qu'il y a de la féminité chez l'homme et la femme et que cela dépend du moment que l'on vit. G1-5. L'élégance. G1-6. sr. G1-7. Douceur, tendresse, attitude gracieuse, pouvoir de séduction. G1-8. Ma mère. G1-9. Les caractéristiques psychiques de la femme: douceur, bienveillance, tolérance, être minutieuse, finesse. Corps: souplesse, souriant, finesse. Tendance à chercher la bête. G1-10. D'être femme. G1-11. Je n'en sais rien... La douceur, exciter et charmer. G1-12. C'est être une femme féminine. G1-13. La féminité se joue, pour moi, surtout au niveau esthétique. On est féminine du fait d'une certaine façon de se comporter face aux autres. On a tendance à être plus sensible et à s'attendrir plus facilement. Ce qui ne met pas en doute la capacité de la femme à dominer. La femme, c'est [sait?] mieux jouer avec ses sentiments et ses attributs. G1-14. La féminité pour moi, c'est l'image d'une personne fragile et sans diplôme. G1-15. La capacité d'accueillir. G1-16. Sensualité, duplicité, c'est être femme. »

La féminité vue par les hommes

« G1-17. Une femme “qui a des couilles”. Une vraie femme! G1-18. Fragilité apparente, douceur. G1-19. C'est un état d'esprit, une façon d'être et de vivre plus qu'une apparence physique. Chaque être ayant, pour moi, une partie féminine et masculine, même si souvent l'une est plus marquée que l'autre. Tout ceci en parlant, évidemment, à un niveau mental. G1-20. La nuit, l'eau, la douceur, les rondeurs, les interstices, l'écoute, la complicité. G1-21. Une sensibilité exacerbée, un sens du raffinement et de l'esthétisme poussé. G1-22. La beauté, la douceur, la tendresse, la “souplesse”, l'art (le jeu des couleurs). »

La féminité vue par les SBF (nouvelles femmes)

« G2-1. Une certaine douceur, sensibilité et la manière de les extérioriser ou de les exprimer. G2-2. La force psychique, l'espièglerie, jouer des atouts dits “féminins” (dans notre société) psychologiques et physiques (ex: maquillage, jupe, décolleté, savoir se faire désirer...). G2-3. La féminité, c'est un état d'âme et des sentiments très différents. C'est être doux, sensitive, aimer se faire jolie, plaire à l'homme, se soigner, être tendre, sourire, sans besoin d'alcool ou drogue, être délicate, sublime, faire plaisir à l'homme qu'on aime, être disponible et aimer se donner, aimer le travail et les tâches féminines. G2-4. Elle dépend des schémas socio-culturels. C'est ce qui traduit extérieurement la fonction maternelle. Exemple: maternité => allaitement => mère nourricière => cuisine + repas: rôle quotidien ; maternité => désir d'être enceinte => recherche du partenaire => aspect extérieur: fards, habits, parfums; maternité => plusieurs enfants => aptitude à tout surveiller = faire plusieurs choses à la fois. G2-5. La féminité, c'est une manière de penser et d'agir par rapport à des stimulus extérieurs en rapport avec une femme. Ex: les réactions maternelles, la sensibilité, gérer des situations par rapport à ses forces et sensibilité. G2-6. Etre moi et bien dans sa peau. G2-7. C'est s'occuper beaucoup de son corps, de sa beauté, de son habillement, etc. G2-8. C'est la perception psychique ainsi qu'instinctive d'appartenir au sexe féminin et le désir sensuel et irrésistible de mettre en exergue la spécificité féminine contenue dans les attributs physiologiques (les hormones, oestrogènes), morphologiques (les seins) et sexuels (le sexe et les organes génitaux) typiquement féminins. C'est donc l'harmonie entre le genre psychique féminin et le sexe physique féminin. G2-9. Féminité: mener une vie de femme en acceptant les contraintes (maquillage, habillement, comportement, respect des interdits) pour se féliciter des avantages (prévenances de certains, satisfaction de paraître) et finalement se sentir bien dans sa peau. G2-10. Je n'en sais plus rien. G2-11. Un ensemble de valeurs humaines, socialement attribuées aux femmes, mais que tout être H ou F doit cultiver en proportions inversées; regroupant tout ce qui fait l'intériorité de l'humain et la préservation de la vie, de l'élémentaire. L'expression “physique” de ces valeurs sied mieux aux femmes de sexe femelle. G2-12.  Douceur, tendresse, stabilité, fidélité. G2-13. La beauté, la maternité, les enfants, les vêtements, la délicatesse, la tendresse. G2-14. Un certain regard bienveillant sur les autres, sur la vie, sans avoir rien à prouver. Une sensualité permanente de chaque acte même non sexuel. Apporter amour et bonheur aux autres. N'avoir pas honte de ses sentiments et tout oser. G2-15. Etre coquette, sentir bon, un homme qui me donne le passage avant lui, qui s'excuse, un homme qui m'offre des fleurs, me faire belle pour essayer de plaire. »

La féminité vue par les SBM (nouveaux hommes)

« G2-16. La sensualité, l'intelligence, la beauté de l'esprit et du corps, la connaissance, l'humour. G2-17. Je ne sais pas. G2-18. La sensibilité, le calcul, la tricherie, l'amour, le don. G2-19. La douceur, la dévotion, le sens du sacrifice, l'hypocrisie, la jalousie, la manipulation. Elle est plus significative sur le plan du comportement que sur l'aspect physique. G2-20. Une façon d'être plus douce, plus sensible. Une intuition et une écoute plus souple. Une psychologie moins rigide. G2-21. C'est la douceur, la faiblesse, le goût des enfants, l'émotivité, la sensibilité et la faculté de compliquer les choses simples... G2-22. Une sensualité accrue, une intuition, une douceur. Une finesse et des choses en soi indescriptibles. G2-23. Le raffinement, la légèreté. ? [Le? est mis par la personne.] G2-24. La femme avec un grand “F” et tous ses désirs de plaire, de se faire belle. Ses besoins de maternité à donner. Douceur, son corps. G2-25. Ce que j'ai toujours refusé, c'est-à-dire moi-même. Refuser mon sexe car c'est de ça qu'il s'agit. Les raisons tiennent à ma compréhension rapports père/mère. Pour moi le pénis était perçu comme dangereux. »

La masculinité vue par les femmes

« G1-1. L'odeur. Je ne sais pas trop, c'est peut-être tout! G1-2. La force tranquille. Sensualité. La protection. G1-3. C'est une qualité, une forme de sensibilité, une force. G1-4. Je pense qu'il y a de la féminité chez l'homme et la femme et que cela dépend du moment que l'on vit. G1-5. La force. G1-6. sr. G1-7. La force, le pouvoir, la brutalité. G1-8. sr. G1-9. Esprit logique, tolérance (direct, ne pas chercher la bête). G1-10. sr. G1-11. La virilité, la protection. G1-12. La virilité. G1-13. Pour moi, c'est un rôle que doivent jouer les hommes. Bien sûr l'aspect physique est important, quelqu'un qui n'est pas bâti comme un homme a un côté moins masculin pour moi. Quelqu'un de maigre et de chétif ne correspond pas au modèle masculin que j'ai. Par contre quelqu'un d'enrobé ne me dérange pas. G1-14. C'est une personne dominatrice, capable de faire un travail intéressant. G1-15. La capacité de pénétrer. G1-16. Etre un homme. »

La masculinité vue par les hommes

« G1-17. Un homme “qui a des couilles”. Un vrai homme. G1-18. Une certaine force tranquille, force physique, virilité. G1-19. Même définition que la féminité. [C'est un état d'esprit, une façon d'être et de vivre plus qu'une apparence physique. Chaque être ayant, pour moi, une partie féminine et masculine, même si souvent l'une est plus marquée que l'autre. Tout ceci en parlant, évidemment, à un niveau mental.] G1-20. La solidité, la sécurité, la rugosité, la brutalité et aussi la sérénité. G1-21. La même chose que la féminité mais dissimulée derrière une carapace. [Une sensibilité exacerbée, un sens du raffinement et de l'esthétisme poussé.] G1-22. La force, la protection, l'assise, l'art (le trait, les contours). »

La masculinité vue par les SBF (nouvelles femmes)

« G2-1. Savoir donner une idée de force et de robustesse. On aurait envie de donner comme synonyme : virilité. G2-2. La force physique, jouer des atouts dits “masculins” (dans notre société) psychologiques et physiques (ex: short moulant, torse nu, faire le beau, jouer des biceps, être timide...). G2-3. sr. G2-4. Elle dépend des schémas socio-culturels. C'est ce qui traduit la fonction de procréation. Assurer la descendance donc protection de la famille physiquement et pécuniairement. G2-5. Affirmer un rôle dans la société où il y a compétition, être fort, offrir sa force et être viril. G2-6. Etre lui et bien dans sa peau. G2-7. sr. G2-8. sr. G2-9. sr. G2-10. sr. G2-11. Un ensemble de valeurs humaines, socialement attribuées aux femmes, mais que tout être H ou F doit cultiver en proportion inversées ; regroupant fait l'extériorité de l'humain et la conquête du monde, et poussée à l'extrême (machisme) de sa destruction. Valeurs nécessitant donc des valeurs féminines (écologie) comme régulateur. Le jour où les H comprendront qu'exprimer cette féminité nécessaire ne menace pas mais régule leur virilité, l'humanité cessera de foncer dans le mur et qu'est-ce que ce sera bien pour nous les femmes! (C'est comme ça qu'on vous aime!) G2-12. Egoïsme, instabilité, infidélité. G2-13. La musculature, le pouvoir d'autorité. G2-14. Une illusion, un ensemble d'images ou de qualités confisquées. Force, bravoure, imagination, etc. G2-15. La virilité poilue, la force, l'élégance, le respect envers les femmes et qui aime la culture, les livres, l'art, la nature et qui de temps en temps m'invite à une soirée. »

La masculinité vue par les SBM (nouveaux hommes)

« G2-16. L'humour, la force, la compréhension de l'autre, protecteur. G2-17. Je ne sais pas. G2-18. Le caractère entier, une épaule solide, le sens de la fraternité. G2-19. Un état d'esprit différent de celui des femmes, une logique implacable, une sensibilité réduite, un besoin de répondre à des pulsions animales (sexe, orgueil, défense de sa propriété...). G2-20. Une façon d'être plus puissante. Une psychologie plus pragmatique, plus pratique. G2-21. La force physique, la capacité à protéger, la capacité à donner du plaisir à une femme, le pouvoir de décision, l'humour, la galanterie. G2-22. Une certaine “fragilité”, une force, une vision d'assurance. G2-23. La rudesse.? G2-24. La sécurité, virilité, responsable. G2-25. Une mascarade, c'est le vêtement qui permet de masquer la volonté que j'avais de ne pas supporter d'être une fille. Il y a une différence entre ne pas vouloir être une fille et être un garçon. »

La femme vue par les femmes

« G1-1. Faire des bébés, allaiter, être un peu hystérique, avoir peur de grossir ou d'être moche. S'intéresser à ses ongles, aux contes de fées, aux princes charmants... G1-2. Contraignant, (épilation, surveiller son poids...), l'image esthétique à trop d'importance dans la tête des hommes. Douloureux, (règles, accouchements). Agréable, hormis ces points négatifs, je me sens bien dans ma peau. G1-3. C'est être un être humain de sexe féminin. G1-4. Avoir la joie de porter et mettre au monde un enfant et aussi le fait qu'il faut encore se battre pour lutter contre de vieux tabous sur la condition féminine. G1-5. Etre différent d'un homme. G1-6.  sr. G1-7. Exprimer sa féminité, faculté de porter la vie. G1-8. sr. G1-9. Souplesse, séduisante, bienveillance, douceur. G1-10. sr. G1-11. On a une chance sur deux d'être une femme. Mais sans doute plus de sensibilité et plus à fleur de peau, romantique. G1-12. Etre la fille de sa mère, pouvoir mettre au monde un enfant. G1-13. C'est assurer un certain rôle qu'on nous donne dans la société. Etre mère, secrétaire. On définit une femme encore aujourd'hui par le rôle qu'elle tient dans la société. G1-14. A l'heure actuelle, c'est m'amuser à séduire les hommes, me comporter comme les hommes. G1-15. Cf. féminité [la capacité d'accueillir]. G1-16. C'est se sentir désirable, être bien dans sa peau. »

La femme vu par les hommes

« G1-17. La féminité absolue (être Elle, soi-même). G1-18. Une mère, la complémentarité de l'homme. G1-19. C'est surtout, au-delà de l'image de la mère, avoir une part de féminité plus importante dans son esprit. Contrairement à la seule féminité “être femme” fait aussi appel à l'apparence physique. Un corps “féminin” allant de paire avec un mental “féminin”. G1-20.  C'est être ouvert à une fragilité — à cause d'une incompréhension — qui amène à toutes les fuites, les passions, les folies. G1-21. C'est être soi-même. G1-22. Se battre pour ne pas être enfermé dans un rôle “d'hystéro” ou de femme enfant ni singer une attitude de “mec”. »

La femme vue par les SBF (nouvelles femmes)

« G2-1. Cela devrait être le complément naturel de l'homme, celle qui enfante. Mais alors ne confond-on pas femme et femelle? A vrai dire, je serais incapable de l'expliquer ou alors j'aurais envie de simplifier en disant: une femme, c'est moi. G2-2. Sexuellement, avoir un vagin, un clitoris... Socialement, amener la paix et plus d'égalité. En fait cela peut provenir aussi à cause de l'histoire de l'humanité mais, par expérience sociale, en tant que déléguée syndicale, il y a de ça. G2-3. Etre fière de l'être, être protectrice, amante, noble, être réceptive, aimer la vie, avoir des seins, un vagin, modeler son corps amoureusement, s'habiller en jupe, séduisante sans être provoquante et en chemisier féminin, avoir de l'allure, être féminine, se maquiller doucement, attirer le regard des hommes, séduire. G2-4. C'est se considérer comme la détentrice des valeurs morales (d'un couple, d'un groupe, de la société...). C'est apprendre à son compagnon l'amour (découverte du cérébral, du sentiment). Remarque: pour moi l'amour se définit ainsi: volonté d'une personne à faire évoluer une autre personne spirituellement (Scott Peck, Le chemin le moins fréquenté). G2-5. Etre une femme, c'est assurer une position de soutien, être compréhensive et assurer une famille. G2-6. Deux êtres sont le complément de l'autre. G2-7. Etre douce, tendre, disponible avec son partenaire. G2-8. C'est se sentir intrinsèquement concernée par la revendication de son identité de femme hors des schémas et rôles traditionalistes essentialistes (mariage, natalité, pureté, enfermement) imposés par les hommes, en refusant l'oppression. Ceci pour atteindre et réinventer une sphère spécifique inédite: - de pensées: entraides communautaires féministes efficaces, opposées au conservatisme hiérarchique figé des sexistes; - de politique: pénaliser les insultes lesbophobes, transphobes. Tout ceci lié aux femmes, lesbiennes, transsexuelles lesbiennes, se situant hors de tous référents machistes. G2-9. C'est d'abord avoir réalisé un challenge jugé impossible au départ. C'est l'aboutissement d'un rêve mais sans gloriole car il y a toujours, pour moi, le rappel d'une longue vie passée sous l'ancienne étiquette et il en ressort parfois certains regrets. J'ai la chance de n'avoir pas eu de projet par rapport au sexe. Etre femme pour moi c'est donc seulement de pouvoir mener la vie aux yeux du monde et sans aucune contrainte. G2-10. sr. G2-11. Ça ne se réduit pas à la dotation d'un sexe femelle sur un homo sapiens-sapiens. C'est quelqu'un qui se sent telle d'après les critères sociaux, à qui on dit Madame dans la rue, au téléphone, que ses enfants appellent “maman”. Je suis une femme pour moi parce que “JE”, pour eux parce qu'ils m'appellent Madame. Mais pas pour mes enfants qui ne m'appellent pas “maman”, parce que je ne suis pas la mère de mes propres enfants! G2-12. Douceur, tendresse, stabilité, fidélité. G2-13. Etre une femme c'est un sentiment, une conviction intérieure. Le pouvoir de séduction. G2-14. «Peu d'esprits osent être ce qu'ils sont» (Boileau). Etre soi, être vraie, respecter la vie et l'amour. Mettre en pratique une philosophie du “bonheur à tout prix”. Etre le vrai sexe fort. G2-15. Dans notre temps, actuellement la femme et l'homme sont égaux, matériellement et intellectuellement, mais je dirai que la femme est un peu plus soumise et est à la fois mère, femme et aimante. »

La femme vue par les SBM (nouveaux hommes)

« G2-16. C'est être féminine... G2-17. Je ne sais pas. G2-18. NUL A CHIER. G2-19. Je crois bien que je ne le saurai jamais. En tout cas, c'est être différent de moi, peut-être même l'exact contraire. G2-20. Un adulte de sexe féminin avec des organes comme le vagin, des seins sous une influence hormonale qui détermine un comportement différent de l'homme. G2-21. J'ai du mal à répondre... C'est quelqu'un de sensible un peu faible qui a besoin de quelqu'un pour la protéger; un homme par exemple... G2-22. Le contraire de l'homme. G2-23. ? G2-24. Faire son devoir de femme malgré son travail. Etre mère. G2-25. C'est accepter la sexualité d'une femme. Le reste est affaire de culture. Comme dit Françoise Dolto, la femme est pour l'homme et inversement. Avec un peu de sincérité, tout le monde peut au moins le pressentir. Je me moque de l'homosexualité, je ne juge pas, je dis que c'est un mode de sexualité frustrant. »

L'homme vu par les femmes

« G1-1. Aimer les voitures, avoir des tas de responsabilités ennuyeuses, être galant, se raser le matin... G1-2. Plus facile, je crois. G1-3. C'est être un être humain de sexe masculin. G1-4. C'est mon complément et aussi la personne qui m'aide à être femme. G1-5. Etre différent d'une femme. G1-6. sr. G1-7. Exprimer sa masculinité dans le bon sens, c'est-à-dire de la force et du pouvoir sans dévier vers la brutalité. G1-8. sr.  G1-9. Baraqué, esprit héroïque, galant. G1-10. sr.  G1-11. Etre viril et avoir ce que les femmes n'auront jamais: le pénis. G1-12. C'est l'autre, différent de moi. G1-13. C'est aussi assurer un rôle donné par la société. G1-14. Un homme c'est quelqu'un de compréhensif et protecteur. G1-15. Cf. masculinité. [La capacité de pénétrer.] G1-16. C'est la masculinité. »

L'homme vu par les hommes

« G1-17. Essayer et apprendre à être un Homme, avoir un mental d'homme. G1-18. Un géniteur, un père, le complément de la femme. G1-19. Mis à part le “cliché” du père et du procréateur, même définition que ci-dessus en mettant tout au masculin. [C'est surtout, au-delà de l'image du père, avoir une part de masculinité plus importante dans son esprit. Contrairement à la seule masculinité “être homme” fait aussi appel à l'apparence physique. Un corps “masculin” allant de paire avec un mental “masculin”.] G1-20. Une impatience, un ennui, la recherche jamais finie d'un sens à donner à sa vie, d'une raison de vivre, de quelque chose — passion, métier, idéal... — pour remplir sa vie. G1-21. C'est être soi-même mais jouer un rôle dissimulant. G1-22. Se battre pour ne pas être pris dans les jeux de pouvoir macho sans singer une attitude de “femme”. »

L'homme vu par les SBF (nouvelles femmes)

« G2-1. Dans l'esprit, ce serait la complémentarité d'une femme. Serait-ce celui qui fabrique les spermatozoïdes. Mais je connais des hommes, si Hommes et qui n'en fabriquent pas, que le débat reste ouvert! D'autant que je connais des hommes qui ne rêvent absolument pas d'être le complément d'une femme. G2-2. Sexuellement, avoir un pénis... Socialement, dominer, avoir le pouvoir, en général avoir un esprit égalitaire et d'équité moins important [que les femmes]. G2-3. sr. G2-4. C'est se considérer comme le détenteur des valeurs physiques. C'est apprendre à sa compagne l'amour physique (découverte des sens). G2-5. Etre fort et subvenir à une famille. G2-6. Idem pour l'homme (Deux êtres sont le complément de l'autre). G2-7. sr. G2-8. sr. G2-9. sr. G2-10. sr. G2-11. Ça ne se réduit pas à la dotation d'un sexe mâle sur un homo sapiens-sapiens. C'est quelqu'un qui se sent tel d'après les critères sociaux, à qui on dit Monsieur dans la rue, au téléphone, que ses enfants appellent “papa”. Je n'ai jamais été un homme “pour moi” (tout au plus un Martien), ni pour les tiers qui m'appelaient souvent Madame, avant de se reprendre (sauf au téléphone). Mais mes enfants m'ont appelée “papa”, sauf mon fils qui se “trompait” souvent. Maintenant, ils ne me nomment plus qu'à la troisième personne (elle). G2-12. Voir ci-dessus, (Egoïsme, instabilité, infidélité). G2-13. La force, le pouvoir de décision, le commandement. G2-14. Je n'ai jamais compris ce que c'était. Toutes les explications ne sont que des totems mythiques (Keepling, etc.) pour se forcer à un concept de pouvoir. G2-15. Mais les hommes avec des façades machos, pervers, et une attitude maladroite sont souvent intérieurement fragiles et ont toujours besoin d'une femme pour les rassurer. »

L'homme vu par les SBM (nouveaux hommes)

« G2-16. Etre masculin... G2-17. Je ne sais pas. G2-18. Enfin la bonne peau sur mon âme. G2-19. C'est se reconnaître comme faisant partie de cette catégorie, avec les mêmes envies, les mêmes pôles d'intérêts... G2-20. Un adulte de sexe masculin avec des organes comme le pénis, les testicules sous une influence hormonale qui détermine un comportement différent de la femme. Le SB défie cette règle basique. C'est pourquoi il est essentiel de savoir s'il n'y a pas eu une imprégnation hormonale inversée pendant la vie foetale. G2-21. C'est avant tout protéger ce que j'aime, leur apporter mon soutien, leur faire plaisir, les choyer. G2-22. Le contraire de la femme. G2-23.G2-24. Ce que la société nous a appris depuis notre naissance. Sécurité, fonder un foyer et le protéger, sérieux. G2-25. Même chose. Accepter sa sexualité d'homme. »

| Sommaire |    | Retour |    | Haut de page |    | Suite |


Notes:

[27]  Syndrome de Benjamin féminin = “transsexuelle” (homme vers femme) = nouvelle femme.

[28]  Syndrome de Benjamin masculin = “transsexuel” (femme vers homme) = nouvel homme.

| Sommaire |    | Retour |    | Haut de page |    | Suite |

Mis en ligne en juillet 2002. Mis à jour le 05/04/2004.



Hit-Parade des sites francophones