http://syndromedebenjamin.free.fr / Textes / Travaux universitaires / La sexualité des transsexuels / Annexes

ANNEXE J



QUESTIONS OUVERTES

DU QUESTIONNAIRE




Je reproduis ici intégralement les commentaires des questions ouvertes de la dernière pages que les personnes ont bien voulu renseigner. L'orthographe, la grammaire ont été corrigées tant que cela n'altérait pas le sens du propos. En effet certains écrits ne sont pas très clairs. La ponctuation incorrecte, (placée mal à propos, absente, virgules à la place de points et inversement...), a également été revue pour permettre une compréhension, uniquement quand cela était nécessaire et que cela ne risquait pas de modifier le sens. Les retours à la ligne inutiles ont été supprimés. En cas de doute sur le texte, il est reproduit littéralement. Les soulignements (simples et doubles), majuscules, parenthèses, flèches, guillemets sont des auteurs.

Le numéro des questionnaires est noté sur la gauche. Entre [crochets] la note à laquelle fait référence la personne. Entre [crochets et italiques] mes remarques et commentaires.


1. Etes-vous satisfait(e) de votre sexualité ? Décrivez en quoi vous êtes satisfait(e) ou insatisfait(e) :

Les questionnaires non-SB


Les femmes :

G1-1.   Oui et non. Beaucoup de choses à apprendre. Le chemin est long, c'est tant mieux.

G1-2.   Pas souvent... Je suis toujours en quête du partenaire idéal, de l'âme soeur.

G1-3.   Non. Mon partenaire me fait rarement jouir et j'ai plus souvent envie que lui, plus longtemps. J'aimerais jouer avec lui.

G1-4.   Oui. Mon ami et moi-même avons une grande connaissance de nos corps.

G1-5.   Oui, de faire l'amour avec la personne que j'aime.

G1-6.   Non. Trop d'années de vie commune avec un homme violent m'ont rendue froide et la ménopause a fait le reste.

G1-7.   Non, pour des raisons médicales. Traitement anti dépresseur qui joue sur la libido.

G1-8.   Sans réponse.

G1-9.   Oui.

G1-10.  Oui.

G1-11.  Oui, mais parfois trop courte, pas assez souvent parfois ou sans orgasme, mais celui de mon partenaire me satisfait déjà beaucoup.

G1-12.  Pas toujours. Parfois je voudrai faire plus l'amour. Sinon quand je fais l'amour avec mon partenaire c'est bien.

G1-13.  Oui. Je suis heureuse quand je fais l'amour parce que je choisis quand j'ai envie ; et que les sentiments que j'ai pour mon partenaire ont changé ma façon de faire l'amour. J'apprécie plus.

G1-14.  Oui, j'aime le plaisir, la détente.

G1-15.  Oui !

G1-16.  Pas trop.

 

Les hommes :

G1-17.  Oui. Savoir donner, savoir prendre.

G1-18.  Oui et non. [Sans autre commentaire.]

G1-19.  Je suis satisfait de ma sexualité car je l'assume et ne rencontre aucune frustration.

G1-20.  En général oui. Dans le fait qu'elle soit une parenthèse dans le quotidien, une ouverture sur l'absolu.

G1-21.  Non parfois, oui souvent. Ça manque un peu d'exotisme.

G1-22.  -  Non : ça devrait être plus et mieux, plus fort, plus souvent...          
-  Oui, par le fait d'avoir trouvé une partenaire qui partage le même genre de sexualité.



Les questionnaires SB


Les femmes :

G2-1.   Je n'ai actuellement aucune sexualité de quelque ordre qu'elle soit.

G2-2.   Non, actuellement, j'ai beaucoup de frustrations, mon physique est allé plus vite que ma partie génitale.

G2-3.   Non, je ne suis pas satisfaite parce que ma vie sexuelle est presque nulle. Et si ça arrive, c'est tellement superflu parce que simplement c'est momentané et circonstanciel.

G2-4.   Je ne peux pas encore répondre à cette question.

G2-5.   Sexualité à découvrir.

G2-6.   Je fais l'amour avec le sexe qui est le mien.

G2-7.   Oui et malgré mon opération et le traitement hormonal, je peux encore avoir des orgasmes [1].

G2-8.   Je suis à demi satisfaite car j'ai pu avoir une sexualité malgré mon syndrome de Benjamin et j'ai été heureuse de ressentir des sensations mais je regrette d'avoir été limitée du fait de mon sexe d'origine.

G2-9.   Je ne suis pas satisfaite de ma sexualité. Cause supposée : le passage trop brusque d'une vie 100% homme à une existence avec l'aspect femme. Ou encore : quelques doutes sur la crédibilité du sexe fabriqué ??

G2-10.  Sans réponse. [Absence de désir et de sexualité.]

G2-11.  Oui, en ce sens que ce n'est pas la sexualité le problème mais la relation amoureuse et je n'arrive pas à “fixer” l'homme sur lequel je fait ... une fixation !

G2-12.  Non. Pas trouvé de partenaire intéressante depuis l'opération car besoin de stabilité plus important qu'avant.

G2-13.  Oui, (commentaire page 7). [Absence de désir et de sexualité.]

G2-14.  Par l'obtention d'orgasme déclenché sexuellement par mon partenaire.

G2-15.  Oui, mais quand mon partenaire regarde mon sexe, il voit que quelque chose n'est pas normal.

 

Les hommes :

G2-16.  Oui, je le suis : j'aime ma femme et elle m'aime, notre complicité, nos sentiments m'apportent toute la satisfaction dont j'ai besoin.

G2-17.  Très peu. Car mes instincts sexuels ne sont pas ou peu satisfaits.

G2-18.  Pour l'instant peut mieux faire car j'aimerais la pénétrer avec un pénis et pas seulement [avec] les doigts. L'Androtardyl [2] m'a ouvert un gros appétit sexuel.

G2-19.  Non. La plupart de mes envies ne peuvent être satisfaites par mon physique actuel (fellation, pénétration...).

G2-20.  Oui, globalement la satisfaction provient de la qualité de la relation avec l'autre. Le plus important étant de se sentir à l'aise avec son nouveau corps.

G2-21.  Pour l'instant non car en attente de la prothèse pénienne.

G2-22.  Oserai-je dire qu'en ayant la sensation d'être castré je peux trouver la sexualité merveilleuse.

G2-23.  Sans réponse.

G2-24.  Insatisfait, je ne peux encore effectuer l'Acte complet. Peut-être après la phalloplastie.

G2-25.  Non, j'ai cru aimer les femmes, je m'aperçois que ce n'est pas le cas. Les opération de soi-disant changement de sexe ne changent qu'une chose => s'apercevoir que c'est une erreur !

 


2.    Qu'est-ce que vous aimez le plus dans la sexualité ? Décrivez :

Les questionnaires non-SB


Les femmes :

G1-1.   Le début ! La fin parfois. Et surtout : le voyage (transport) dans un autre monde.

G1-2.   Pénétration et simultanément caresses clitoridiennes, anales.

G1-3.   La magie, le jeu, l'échange, la chair, l'odeur, les sensations, les sentiments, les odeurs, la folie, la liberté, l'intimité... L'excitation.

G1-4.   Les préliminaires.

G1-5.   La personne avec laquelle je le fais.

G1-6.   Les caresses, les attouchements.

G1-7.   Le plaisir et l'état de partage et de rencontre entre deux individus.

G1-8.   Sans réponse.

G1-9.   De me vider de toute énergie négative emmagasinée.

G1-10.  L'intimité.

G1-11.  Les préliminaires, caresses, pénétration et entendre l'orgasme de l'autre ou vivre le sien, encore mieux le nôtre !

G1-12.  Les préliminaires, caresses, le moment juste avant la jouissance.

G1-13.  Etre à deux et partager.

G1-14.  Le plaisir.

G1-15.  La relation à l'autre, les caresses.

G1-16.  Etre aimée par quelqu'un et [aimer] quelqu'un, le désir, la peau. [Mot manquant ?]

 

Les hommes :

G1-17.  Le contact de la chair, le désir, la chaleur, la dominance l'un envers l'autre.

G1-18.  Les préliminaires plus que l'acte en lui-même.

G1-19.  Les rapports physiques, les échanges, la jouissance et le plaisir, l'oubli de soi et le partage.

G1-20.  La dimension d'oubli, de perdition, le vertige, la confusion...

G1-21.  Donner du plaisir à l'autre de quelque manière que ce soit.

G1-22.  Les jeux érotiques, la montée du plaisir. L'espace/temps spécial partagé avec la partenaire.

 

Les questionnaires SB


Les femmes :

G2-1.   La tendresse, la présence de l'autre ! Les caresses (en gros les préliminaires).

G2-2.   Actuellement, ce n'est qu'une pensée. Ce serait à la fois le partage de l'affection, le partage du corps et le sexe “bestial”.

G2-3.   Aimer et être aimée, sentir un véritable sentiment profond de tous les 2 et de faire durer le moment de rencontre et de plaisir.

G2-4.   La tendresse.

G2-5.   Sans réponse.

G2-6.   Les attentions, tendresse, caresses.

G2-7.   Les préliminaires et les pénétrations.

G2-8.   Les codes amoureux, la sensualité, l'excitation, les attouchements, l'amour clitoridien, donner du plaisir à son amante, les pratiques sexuelles réciproques.

G2-9.   L'arrivée à l'harmonie des deux corps et des deux âmes.

G2-10.  Sans réponse.

G2-11.  C'est l'(une des) expressions d'un amour véritable. La “baise” pure n'était qu'un palliatif à mon empêchement et a cessé dès le commencement du processus médical. (Mes 10 cales*, c'est ça qui bloque !) [*Jeu de mot : médical.]

G2-12.  Tendresse, caresses, épanouissement et apaisement post orgasmique.

G2-13.  Le plaisir de donner du plaisir à un homme et lui faire atteindre l'orgasme.

G2-14.  Etre désirée, draguée.

G2-15.  Etre nue dans les bras d'un homme qui me caresse sans pour cela penser au sexe.

 

Les hommes :

G2-16.  Le plaisir que cela nous procure (à ma femme et à moi).

G2-17.  Les instincts sexuels peuvent être joués.

G2-18.  La sensualité, faire jouir ma partenaire. Recevoir du plaisir par ma partenaire et non plus par masturbation personnelle... LE PARTAGE DE TOUT.

G2-19.  Les préliminaires : caresses, jeux de langues, visualisation de l'acte.

G2-20.  La magie des sens. D'une manière plus terre à terre la fusion par la pénétration.

G2-21.  L'autre... Donner du plaisir à ma partenaire et le voir. Avoir moi-même du plaisir.

G2-22.  Ce que ressent l'autre, le plaisir et l'orgasme de l'autre. Et surtout la sensualité et les préliminaires.

G2-23.  Sans réponse.

G2-24.  Les préliminaires et la jouissance de ma partenaire.

G2-25.  Je ne sais pas, car ma sexualité, que je le veuille ou non, est celle d'une femme, avec vagin etc. J'aimerai avoir des rapports sexuels avec un homme !

 


3.    Qu'est-ce que vous aimez le moins dans la sexualité ? Décrivez :

Les questionnaires non-SB


Les femmes :

G1-1.   Quand il n'y en a pas. Et puis le sentiment, parfois, d'être nulle.

G1-2.   Pénétration anale sans autre attouchement sexuel.

G1-3.   L'égoïsme, le manque de communication, la fin, le décalage.

G1-4.   Il arrive que ce soit parfois trop “automatique” !

G1-5.   Rien.

G1-6.   Pénétration.

G1-7.   Les perversités, les tabous et les dérives associées.

G1-8.   Sans réponse.

G1-9.   Faire par devoir, quand je n'ai pas envie.

G1-10.  Sans réponse.

G1-11.  Sans réponse.

G1-12.  Sans réponse.

G1-13.  Sans réponse.

G1-14.  Ceux qui veulent à la fin m'offrir des cadeaux.

G1-15.  La violence.

G1-16.  Ne plus pouvoir sortir, peur d'être trop remplie d'amour.

 

Les hommes :

G1-17.  Sans réponse.

G1-18.  Rien.

G1-19.  Parfois elle est limitée au domaine purement physique sans être partagée au niveau mental.

G1-20.  Sans réponse.

G1-21.  L'égoïsme.

G1-22.  Le passage du temps “sexuel” à la réalité.

 

Les questionnaires SB


Les femmes :

G2-1.   La sensation d'être utilisée ou avilie. Tout ce qui peut paraître dégradant (ou donnant cette sensation ou impression).

G2-2.   Actuellement, ce n'est qu'une pensée. Ce serait être toujours dominée, le contraire du partage, partage des goûts, des fantasmes, des envies du moment.

G2-3.   Le vide, l'absence de sentiment, être utilisée pour le plaisir de l'autre sans rien en échange, ce qui m'arrive le plus souvent.

G2-4.   La violence.

G2-5.   Sans réponse.

G2-6.   La rapidité.

G2-7.   Sans réponse.

G2-8.   (En général.) Les jouets sexuels, la pénétration hétérosexuelle, la sexualité à but nataliste. Mon amie et moi n'avons jamais désiré d'enfant.

G2-9.   C'est ce que je crains le plus : le risque de satisfaire un besoin charnel sans avoir atteint l'harmonie nécessaire à la communion totale entre les deux partenaires.

G2-10.  Sans réponse.

G2-11.  Je ne comprends pas la question.

G2-12.  Sans réponse.

G2-13.  Les échecs répétés.

G2-14.  L'après dans le rapport strictement sexuel.

G2-15.  La brutalité et le manque d'imagination chez l'homme.

 

Les hommes :

G2-16.  De ne pas être encore physiquement l'homme que je suis.

G2-17.  Le fait que mon corps me rappelle que mes instincts sexuels ne sont pas vraiment satisfaits.

G2-18.  Le bruit du va et vient des doigts dans le vagin.

G2-19.  La frustration ressentie en cas de non assouvissement d'une envie (pénétration...).

G2-20.  Certains aspects bestiaux, les pratiques déviantes : la sodomie par exemple.

G2-21.  A l'heure actuelle que l'on me caresse le sexe, à cause de ma non érection.

G2-22.  Ne pas pouvoir participer réellement et de me sentir diminué.

G2-23.  Sans réponse.

G2-24.  L'après.

G2-25.  Sans réponse.

 


4.    La féminité, c'est quoi pour vous ? Décrivez :

Les questionnaires non-SB


Les femmes :

G1-1.   Beauté, formes, adresse, plaire, coquetterie, Ingrid Bergman.

G1-2.   Douceur. Sensualité. Etre maternelle (même sans enfant).

G1-3.   C'est une qualité, une forme de sensibilité, une force.

G1-4.   Je pense qu'il y a de la féminité chez l'homme et la femme et que cela dépend du moment que l'on vit.

G1-5.   L'élégance.

G1-6.   Sans réponse.

G1-7.   Douceur, tendresse, attitude gracieuse, pouvoir de séduction.

G1-8.   Ma mère.

G1-9. -  Les caractéristiques psychiques de la femme : douceur, bienveillance, tolérance, être
minutieuse, finesse.         
- Corps : souplesse, souriant, finesse.         
- Tendance à chercher la bête.

G1-10.  D'être femme.

G1-11.  Je n'en sais rien... La douceur, exciter et charmer.

G1-12.  C'est être une femme féminine.

G1-13.  La féminité se joue, pour moi, surtout au niveau esthétique. On est féminine du fait d'une certaine façon de se comporter face aux autres. On a tendance à être plus sensible et à s'attendrir plus facilement. Ce qui ne met pas en doute la capacité de la femme à dominer. La femme, c'est [sait] mieux jouer avec ses sentiments et ses attributs.

G1-14.  La féminité pour moi, c'est l'image d'une personne fragile et sans diplôme.

G1-15.  La capacité d'accueillir.

G1-16.  Sensualité, duplicité, c'est être femme.

 

Les hommes :

G1-17.  Une femme “qui a des couilles”. Une vraie femme !

G1-18.  Fragilité apparente, douceur.

G1-19.  C'est un état d'esprit, une façon d'être et de vivre plus qu'une apparence physique. Chaque être ayant, pour moi, une partie féminine et masculine, même si souvent l'une est plus marquée que l'autre. Tout ceci en parlant, évidemment, à un niveau mental.

G1-20.  La nuit, l'eau, la douceur, les rondeurs, les interstices, l'écoute, la complicité.

G1-21.  Une sensibilité exacerbée, un sens du raffinement et de l'esthétisme poussé.

G1-22.  La beauté, la douceur, la tendresse, la “souplesse”, l'art (le jeu des couleurs).

 

Les questionnaires SB


Les femmes :

G2-1.   Une certaine douceur, sensibilité et la manière de les extérioriser ou de les exprimer.

G2-2.   La force psychique, l'espièglerie, jouer des atouts dits “féminins” (dans notre société) psychologiques et physiques (ex : maquillage, jupe, décolleté, savoir se faire désirer...).

G2-3.   La féminité, c'est un état d'âme et des sentiments très différents. C'est être doux, sensitive, aimer se faire jolie, plaire à l'homme, se soigner, être tendre, sourire, sans besoin d'alcool ou drogue, être délicate, sublime, faire plaisir à l'homme qu'on aime, être disponible et aimer se donner, aimer le travail et les tâches féminines.

G2-4. Elle dépend des schémas socio-culturels. C'est ce qui traduit extérieurement la fonction maternelle ; exemple : 
- maternité => allaitement => mère nourricière => cuisine + repas : rôle quotidien,
- maternité => désir d'être enceinte => recherche du partenaire => aspect extérieur : fards, habits, parfums,    
- maternité => plusieurs enfants => aptitude à tout surveiller = faire plusieurs choses à la fois.

G2-5.   La féminité, c'est une manière de penser et d'agir par rapport à des stimulus extérieurs en rapport avec une femme. Ex : les réactions maternelles, la sensibilité, gérer des situations par rapport à ses forces et sensibilité.

G2-6.   Etre moi et bien dans sa peau.

G2-7.   C'est s'occuper beaucoup de son corps, de sa beauté, de son habillement, etc.

G2-8.   C'est la perception psychique ainsi qu'instinctive d'appartenir au sexe féminin et le désir sensuel et irrésistible de mettre en exergue la spécificité féminine contenue dans les attributs physiologiques (les hormones, oestrogènes), morphologiques (les seins) et sexuels (le sexe et les organes génitaux) typiquement féminins.       
C'est donc l'harmonie entre le genre psychique féminin et le sexe physique féminin.

G2-9.   Féminité : mener une vie de femme en acceptant les contraintes (maquillage, habille­ment, comportement, respect des interdits) pour se féliciter des avantages (préve­nances de certains, satisfaction de paraître) et finalement se sentir bien dans sa peau.

G2-10.  Je n'en sais plus rien.

G2-11.  Un ensemble de valeurs humaines, socialement attribuées aux femmes, mais que tout être H ou F doit cultiver en proportions inversées ; regroupant tout ce qui fait l'intériorité de l'humain et la préservation de la vie, de l'élémentaire. L'expression “physique” de ces valeurs sied mieux aux femmes de sexe femelle.

G2-12.  Douceur, tendresse, stabilité, fidélité.

G2-13.  La beauté, la maternité, les enfants, les vêtements, la délicatesse, la tendresse.

G2-14.  Un certain regard bienveillant sur les autres, sur la vie, sans avoir rien à prouver. Une sensualité permanente de chaque acte même non sexuel. Apporter amour et bonheur aux autres. N'avoir pas honte de ses sentiments et tout oser.

G2-15.  Etre coquette, sentir bon, un homme qui me donne le passage avant lui, qui s'excuse, un homme qui m'offre des fleurs, me faire belle pour essayer de plaire.

 

Les hommes :

G2-16.  La sensualité, l'intelligence, la beauté de l'esprit et du corps, la connaissance, l'humour.

G2-17.  Je ne sais pas.

G2-18.  La sensibilité, le calcul, la tricherie, l'amour, le don.

G2-19.  La douceur, la dévotion, le sens du sacrifice, l'hypocrisie, la jalousie, la manipulation. Elle est plus significative sur le plan du comportement que sur l'aspect physique.

G2-20.  - Une façon d'être plus douce, plus sensible.           
- Une intuition et une écoute plus souple.
- Une psychologie moins rigide.

G2-21.  C'est la douceur, la faiblesse, le goût des enfants, l'émotivité, la sensibilité et la faculté de compliquer les choses simples...

G2-22.  Une sensualité accrue, une intuition, une douceur. Une finesse et des choses en soi indescriptibles.

G2-23.  Le raffinement, la légèreté. ?

G2-24.  La femme avec un grand “F” et tous ses désirs de plaire, de se faire belle. Ses besoins de maternité à donner. Douceur, son corps.

G2-25.  Ce que j'ai toujours refusé, c'est-à-dire moi-même. Refuser mon sexe car c'est de ça qu'il s'agit. Les raisons tiennent à ma compréhension des rapports père/mère. Pour moi le pénis était perçu comme dangereux.

 


5.    La masculinité, c'est quoi pour vous ? Décrivez :

Les questionnaires non-SB


Les femmes :

G1-1.   L'odeur. Je ne sais pas trop, c'est peut-être tout !

G1-2.   La force tranquille. Sensualité. La protection.

G1-3.   C'est une qualité, une forme de sensibilité, une force.

G1-4.   Je pense qu'il y a de la féminité chez l'homme et la femme et que cela dépend du moment que l'on vit.

G1-5.   La force.

G1-6.   Sans réponse.

G1-7.   La force, le pouvoir, la brutalité.

G1-8.   Sans réponse.

G1-9.   Esprit logique, tolérance (direct, ne pas chercher la bête).

G1-10.  Sans réponse.

G1-11.  La virilité, la protection.

G1-12.  La virilité.

G1-13.  Pour moi, c'est un rôle que doivent jouer les hommes. Bien sûr l'aspect physique est important, quelqu'un qui n'est pas bâti comme un homme a un côté moins masculin pour moi. Quelqu'un de maigre et de chétif ne correspond pas au modèle masculin que j'ai. Par contre quelqu'un d'enrobé ne me dérange pas.

G1-14.  C'est une personne dominatrice, capable de faire un travail intéressant.

G1-15.  La capacité de pénétrer.

G1-16.  Etre un homme.

 

Les hommes :

G1-17.  Un homme “qui a des couilles”. Un vrai homme.

G1-18.  Une certaine force tranquille, force physique, virilité.

G1-19.  Même définition que la féminité. [C'est un état d'esprit, une façon d'être et de vivre plus qu'une apparence physique. Chaque être ayant, pour moi, une partie féminine et masculine, même si souvent l'une est plus marquée que l'autre. Tout ceci en parlant, évidemment, à un niveau mental.]

G1-20.  La solidité, la sécurité, la rugosité, la brutalité et aussi la sérénité.

G1-21.  La même chose que la féminité mais dissimulée derrière une carapace. [Une sensibilité exacerbée, un sens du raffinement et de l'esthétisme poussé.]

G1-22.  La force, la protection, l'assise, l'art (le trait, les contours).

 

Les questionnaires SB


Les femmes :

G2-1.   Savoir donner une idée de force et de robustesse. On aurait envie de donner comme synonyme : virilité.

G2-2.   La force physique, jouer des atouts dits “masculins” (dans notre société) psychologiques et physiques (ex : short moulant, torse nu, faire le beau, jouer des biceps, être timide...).

G2-3.   Sans réponse.

G2-4.   Elle dépend des schémas socio-culturels. C'est ce qui traduit la fonction de procréation. Assurer la descendance donc protection de la famille physiquement et pécuniairement.

G2-5.   Affirmer un rôle dans la société où il y a compétition, être fort, offrir sa force et être viril.

G2-6.   Etre lui et bien dans sa peau.

G2-7.   Sans réponse.

G2-8.   Sans réponse.

G2-9.   Sans réponse.

G2-10.  Sans réponse.

G2-11.  Un ensemble de valeurs humaines, socialement attribuées aux femmes, mais que tout être H ou F doit cultiver en proportion inversées ; regroupant fait l'extériorité de l'humain et la conquête du monde, et poussée à l'extrême (machisme) de sa destruction. Valeurs nécessitant donc des valeurs féminines (écologie) comme régulateur. Le jour où les H comprendront qu'exprimer cette féminité nécessaire ne menace pas mais régule leur virilité, l'humanité cessera de foncer dans le mur et qu'est-ce que ce sera bien pour nous les femmes ! (C'est comme ça qu'on vous aime !)

G2-12.  Egoïsme, instabilité, infidélité.

G2-13.  La musculature, le pouvoir d'autorité.

G2-14.  Une illusion, un ensemble d'images ou de qualités confisquées. Force, bravoure, imagination, etc.

G2-15.  La virilité poilue, la force, l'élégance, le respect envers les femmes et qui aime la culture, les livres, l'art, la nature et qui de temps en temps m'invite à une soirée.

 

Les hommes :

G2-16.  L'humour, la force, la compréhension de l'autre, protecteur.

G2-17.  Je ne sais pas.

G2-18.  Le caractère entier, une épaule solide, le sens de la fraternité.

G2-19.  Un état d'esprit différent de celui des femmes, une logique implacable, une sensibilité réduite, un besoin de répondre à des pulsions animales (sexe, orgueil, défense de sa propriété...).

G2-20.  - Une façon d'être plus puissante.               
                - Une psychologie plus pragmatique, plus pratique.

G2-21.  La force physique, la capacité à protéger, la capacité à donner du plaisir à une femme, le pouvoir de décision, l'humour, la galanterie.

G2-22.  Une certaine “fragilité”, une force, une vision d'assurance.

G2-23.  La rudesse. ?

G2-24.  La sécurité, virilité, responsable.

G2-25.  Une mascarade, c'est le vêtement qui permet de masquer la volonté que j'avais de ne pas supporter d'être une fille. Il y a une différence entre ne pas vouloir être une fille et être un garçon.

 


6.    Etre une femme, c'est quoi pour vous ? Décrivez.

Les questionnaires non-SB


Les femmes :

G1-1.   Faire des bébés, allaiter, être un peu hystérique, avoir peur de grossir ou d'être moche. S'intéresser à ses ongles, aux contes de fées, aux princes charmants...

G1-2. -  Contraignant, (épilation, surveiller son poids...), l'image esthétique à trop d'importance dans la tête des hommes.       
- Douloureux, (règles, accouchements).     
- Agréable, hormis ces points négatifs, je me sens bien dans ma peau.

G1-3.   C'est être un être humain de sexe féminin.

G1-4.   Avoir la joie de porter et mettre au monde un enfant et aussi le fait qu'il faut encore se battre pour lutter contre de vieux tabous sur la condition féminine.

G1-5.   Etre différent d'un homme.

G1-6.   Sans réponse.

G1-7.   Exprimer sa féminité, faculté de porter la vie.

G1-8.   Sans réponse.

G1-9.   Souplesse, séduisante, bienveillance, douceur.

G1-10.  Sans réponse.

G1-11.  On a une chance sur deux d'être une femme. Mais sans doute plus de sensibilité et plus à fleur de peau, romantique.

G1-12.  Etre la fille de sa mère, pouvoir mettre au monde un enfant.

G1-13.  C'est assurer un certain rôle qu'on nous donne dans la société. Etre mère, secrétaire. On définit une femme encore aujourd'hui par le rôle qu'elle tient dans la société.

G1-14.  A l'heure actuelle, c'est m'amuser à séduire les hommes, me comporter comme les hommes.

G1-15.  Cf. féminité (la capacité d'accueillir).

G1-16.  C'est se sentir désirable, être bien dans sa peau.

 

Les hommes :

G1-17.  La féminité absolue (être Elle, soi-même).

G1-18.  Une mère, la complémentarité de l'homme.

G1-19.  C'est surtout, au-delà de l'image de la mère, avoir une part de féminité plus importante dans son esprit. Contrairement à la seule féminité “être femme” fait aussi appel à l'apparence physique. Un corps “féminin” allant de paire avec un mental “féminin”.

G1-20.  C'est être ouvert à une fragilité à cause d'une incompréhension qui amène à toutes les fuites, les passions, les folies.

G1-21.  C'est être soi-même.

G1-22.  Se battre pour ne pas être enfermé dans un rôle “d'hystéro” ou de femme enfant ni singer une attitude de “mec”.

 

Les questionnaires SB


Les femmes :

G2-1.   Cela devrait être le complément naturel de l'homme, celle qui enfante. Mais alors ne confond-on pas femme et femelle ?            
A vrai dire, je serais incapable de l'expliquer ou alors j'aurais envie de simplifier en disant : une femme, c'est moi.

G2-2.   Sexuellement, avoir un vagin, un clitoris... Socialement, amener la paix et plus d'égalité. En fait cela peut provenir aussi à cause de l'histoire de l'humanité mais, par expérience sociale, en tant que déléguée syndicale, il y a de ça.

G2-3.   Etre fière de l'être, être protectrice, amante, noble, être réceptive, aimer la vie, avoir des seins, un vagin, modeler son corps amoureusement, s'habiller en jupe, séduisante sans être provoquante et en chemisier féminin, avoir de l'allure, être féminine, se maquiller doucement, attirer le regard des hommes, séduire.

G2-4.   C'est se considérer comme la détentrice des valeurs morales (d'un couple, d'un groupe, de la société...). C'est apprendre à son compagnon l'amour (découverte du cérébral, du sentiment). Remarque : pour moi l'amour se définit ainsi : volonté d'une personne à faire évoluer une autre personne spirituellement (Scott Peck, Le chemin le moins fréquenté).

G2-5.   Etre une femme, c'est assurer une position de soutien, être compréhensive et assurer une famille.

G2-6.   Deux êtres sont le complément de l'autre.

G2-7.   Etre douce, tendre, disponible avec son partenaire.

G2-8.     C'est se sentir intrinsèquement concernée par la revendication de son identité de femme hors des schémas et rôles traditionalistes essentialistes (mariage, natalité, pureté, enfermement) imposés par les hommes, en refusant l'oppression. Ceci pour atteindre et réinventer une sphère spécifique inédite :
De pensée : entraides communautaires féministes efficaces, opposées au conservatisme hiérarchique figé des sexistes.
De politique : pénaliser les insultes lesbophobes, transphobes. Tout ceci lié aux femmes, lesbiennes, transsexuelles lesbiennes, se situant hors de tous référents machistes.

G2-9.   C'est d'abord avoir réalisé un challenge jugé impossible au départ. C'est l'aboutissement d'un rêve mais sans gloriole car il y a toujours, pour moi, le rappel d'une longue vie passée sous l'ancienne étiquette et il en ressort parfois certains regrets. J'ai la chance de n'avoir pas eu de projet par rapport au sexe. Etre femme pour moi c'est donc seulement de pouvoir mener la vie aux yeux du monde et sans aucune contrainte.

G2-10.  Sans réponse.

G2-11.  Ça ne se réduit pas à la dotation d'un sexe femelle sur un homo sapiens-sapiens. C'est quelqu'un qui se sent telle d'après les critères sociaux, à qui on dit Madame dans la rue, au téléphone, que ses enfants appellent “maman”. Je suis une femme pour moi parce que “JE”, pour eux parce qu'ils m'appellent Madame. Mais pas pour mes enfants qui ne m'appellent pas “maman”, parce que je ne suis pas la mère de mes propres enfants !

G2-12.  Voir ci-dessus, (Douceur, tendresse, stabilité, fidélité).

G2-13.  Etre une femme c'est un sentiment, une conviction intérieure. Le pouvoir de séduction.

G2-14.  « Peu d'esprits osent être ce qu'ils sont » (Boileau). Etre soi, être vraie, respecter la vie et l'amour. Mettre en pratique une philosophie du “bonheur à tout prix”. Etre le vrai sexe fort.

G2-15.  Dans notre temps, actuellement la femme et l'homme sont égaux, matériellement et intellectuellement, mais je dirai que la femme est un peu plus soumise et est à la fois mère, femme et aimante.

 

Les hommes :

G2-16.  C'est être féminine...

G2-17.  Je ne sais pas.

G2-18.  NUL A CHIER.

G2-19.  Je crois bien que je ne le saurai jamais. En tout cas, c'est être différent de moi, peut-être même l'exact contraire.

G2-20.  Un adulte de sexe féminin avec des organes comme le vagin, des seins sous une influence hormonale qui détermine un comportement différent de l'homme.

G2-21.  J'ai du mal à répondre... C'est quelqu'un de sensible un peu faible qui a besoin de quelqu'un pour la protéger ; un homme par exemple...

G2-22.  Le contraire de l'homme.

G2-23.  ?

G2-24.  Faire son devoir de femme malgré son travail. Etre mère.

G2-25.  C'est accepter la sexualité d'une femme. Le reste est affaire de culture. Comme dit Françoise Dolto, la femme est pour l'homme et inversement. Avec un peu de sincérité, tout le monde peut au moins le pressentir. Je me moque de l'homosexualité, je ne juge pas, je dis que c'est un mode de sexualité frustrant.

 


7.    Etre un homme, c'est quoi pour vous ? Décrivez :

Les questionnaires non-SB


Les femmes :

G1-1.   Aimer les voitures, avoir des tas de responsabilités ennuyeuses, être galant, se raser le matin...

G1-2.   Plus facile, je crois.

G1-3.   C'est être un être humain de sexe masculin.

G1-4.   C'est mon complément et aussi la personne qui m'aide à être femme.

G1-5.   Etre différent d'une femme.

G1-6.   Sans réponse.

G1-7.   Exprimer sa masculinité dans le bon sens, c'est-à-dire de la force et du pouvoir sans dévier vers la brutalité.

G1-8.   Sans réponse.

G1-9.   Baraqué, esprit héroïque, galant.

G1-10.  Sans réponse.

G1-11.  Etre viril et avoir ce que les femmes n'auront jamais : le pénis.

G1-12.  C'est l'autre, différent de moi.

G1-13.  C'est aussi assurer un rôle donné par la société.

G1-14.  Un homme c'est quelqu'un de compréhensif et protecteur.

G1-15.  Cf. masculinité. [La capacité de pénétrer.]

G1-16.  C'est la masculinité.

 

Les hommes :

G1-17.  Essayer et apprendre à être un Homme, avoir un mental d'homme.

G1-18.  Un géniteur, un père, le complément de la femme.

G1-19.  Mis à part le “cliché” du père et du procréateur, même définition que ci-dessus en mettant tout au masculin. [C'est surtout, au-delà de l'image du père, avoir une part de masculinité plus importante dans son esprit. Contrairement à la seule masculinité “être homme” fait aussi appel à l'apparence physique. Un corps “masculin” allant de paire avec un mental “masculin”.]

G1-20.  Une impatience, un ennui, la recherche jamais finie d'un sens à donner à sa vie, d'une raison de vivre, de quelque chose — passion, métier, idéal... pour remplir sa vie.

G1-21.  C'est être soi-même mais jouer un rôle dissimulant.

G1-22.  Se battre pour ne pas être pris dans les jeux de pouvoir macho sans singer une attitude de “femme”.

 

Les questionnaires SB


Les femmes :

G2-1.    Dans l'esprit, ce serait la complémentarité d'une femme. Serait-ce celui qui fabrique les spermatozoïdes. Mais je connais des hommes, si Hommes et qui n'en fabriquent pas, que le débat reste ouvert ! D'autant que je connais des hommes qui ne rêvent absolument pas d'être le complément d'une femme.

G2-2.   Sexuellement, avoir un pénis...     
Socialement, dominer, avoir le pouvoir, en général avoir un esprit égalitaire et d'équité moins important [que les femmes].

G2-3.    Sans réponse.

G2-4.    C'est se considérer comme le détenteur des valeurs physiques. C'est apprendre à sa compagne l'amour physique (découverte des sens).

G2-5.    Etre fort et subvenir à une famille.

G2-6.    Idem pour l'homme (Deux êtres sont le complément de l'autre).

G2-7.    Sans réponse.

G2-8.    Sans réponse.

G2-9.    Sans réponse.

G2-10.  Sans réponse.

G2-11.  Ça ne se réduit pas à la dotation d'un sexe mâle sur un homo sapiens-sapiens. C'est quelqu'un qui se sent tel d'après les critères sociaux, à qui on dit Monsieur dans la rue, au téléphone, que ses enfants appellent “papa”. Je n'ai jamais été un homme “pour moi” (tout au plus un Martien), ni pour les tiers qui m'appelaient souvent Madame, avant de se reprendre (sauf au téléphone). Mais mes enfants m'ont appelée “papa”, sauf mon fils qui se “trompait” souvent. Maintenant, ils ne me nomment plus qu'à la troisième personne (elle).

G2-12.  Voir ci-dessus, (Egoïsme, instabilité, infidélité).

G2-13.  La force, le pouvoir de décision, le commandement.

G2-14.  Je n'ai jamais compris ce que c'était. Toutes les explications ne sont que des totems mythiques (Keepling, etc.) pour se forcer à un concept de pouvoir.

G2-15.  Mais les hommes avec des façades machos, pervers, et une attitude maladroite sont souvent intérieurement fragiles et ont toujours besoin d'une femme pour les rassurer.

 

Les hommes :

G2-16.  Etre masculin...

G2-17.  Je ne sais pas.

G2-18.  Enfin la bonne peau sur mon âme.

G2-19.  C'est se reconnaître comme faisant partie de cette catégorie, avec les mêmes envies, les mêmes pôles d'intérêts...

G2-20.  Un adulte de sexe masculin avec des organes comme le pénis, les testicules sous une influence hormonale qui détermine un comportement différent de la femme.
Le SB défie cette règle basique. C'est pourquoi il est essentiel de savoir s'il n'y a pas eu une imprégnation hormonale inversée pendant la vie foetale.

G2-21.  C'est avant tout protéger ce que j'aime, leur apporter mon soutien, leur faire plaisir, les choyer.

G2-22.  Le contraire de la femme.

G2-23.  ?

G2-24.  Ce que la société nous a appris depuis notre naissance. Sécurité, fonder un foyer et le protéger, sérieux.

G2-25.  Même chose. Accepter sa sexualité d'homme.

 


8.    Comment vous sentez-vous à la fin de ce questionnaire ?

Les questionnaires non-SB


Les femmes :

G1-1.   J'ai chaud, tout va bien, c'est l'été !

G1-2.    Normale, comme avant.

G1-3.    Je réalise que c'est un peu trop rare de se pencher sur la question du sexe, qu'elle reste encore une question tabou et déroutante, que nous sommes (je suis) encore trop peu libres de notre sexualité et qu'il serait bon de parler d'âme et d'amour avant de sexe.

G1-4.    Dernière page, un peu prise de tête.

G1-5.    Sans réponse.

G1-6.    Bien.

G1-7.    Perturbée par les questions de cette page car très difficiles à définir et un peu gênée de dévoiler certains aspects de ma sexualité.

G1-8.    Sans réponse.

G1-9.    Comme à l'habitude.

G1-10.  Sans réponse.

G1-11.  J'ai envie de fumer une cigarette.

G1-12.  La même femme qu'au début.

G1-13.  Un peu interloquée. Je trouve qu'il est difficile de répondre  aux questions. Ce n'est pas des questions qu'on se pose tous les jours. Je m'interroge là-dessus quand je suis en opposition avec l'image virile de l'homme. Je dois être un peu féministe.

G1-14.  Bien.

G1-15.  C'est amusant.

G1-16.  Bien.

 

Les hommes :

G1-17.  Très bien. Merci !

G1-18.  Normal.

G1-19.  Aucun état émotif spécial à signaler...

G1-20.  A la fois amusé, surpris, intrigué.

G1-21.  Troublé ! Je me demande ce qu'on répondu les autres.

G1-22.  Pas satisfait de mes réponses : les dernières questions sont des pièges. Toutes les questions qui ne portent pas sur les pratiques sont trop “idéologiques”

 

Les questionnaires SB


Les femmes :

G2-1.   Moyennement à l'aise. Me serais-je remise en cause ? J'ai l'impression de descendre d'un manège un peu violent !...

G2-2.    Il serait intéressant d'avoir un débat pour approfondir tout ceci. De plus, selon sa situation sociale, l'environnement familial, scolaire, culturel, ..., il peut y avoir de grandes différences.

G2-3.    C'est un questionnaire qui se base sur des généralités et pas sur des cas particuliers. On peut se sentir femme, avoir des rapports sexuels purement physiques et on peut se sentir femme et aimer une autre femme sans être homosexuel [3]. Les questions sont difficiles.

G2-4.    Bien.

G2-5.    Bien mais difficile de répondre à cette page. Les questions sont très complexes.

G2-6.    Sereine avec moi et surtout avec les autres.

G2-7.    Bien, mais nullement en ce qui concerne les réponses.

G2-8.    Je me sens un peu secouée car remuer des souvenirs est douloureux mais sans exhibition de ma part, loin de moi cette idée, ce témoignage est une sorte de confidence qui enlève un poids. J'ai aimé la dernière partie sur “qu'est-ce qu'une femme”. Cela m'a permis d'y écrire beaucoup sur ma conception des femmes qui me ressemblent car je suis de ces femmes.

G2-9.    Pas très à l'aise. Etait-il justifié de tellement combattre pour finalement réussir mais sans trouver le bonheur que j'attendais.

G2-10.  Asexuelle. Cependant, 60 ans de masculinité, ça laisse des traces, des marques. Il vaut mieux être opéré le plus jeune possible.

G2-11.  Amoureuse de mon chat qui se vautre grandiose sur ces feuillets en ronronnant.

G2-12.  Très bien. Merci.

G2-13.  Sans réponse.

G2-14.  Bien ! Et amusée par cet exhibitionnisme que j'espère utile.

G2-15.  C'est très difficile, je ne me sens pas très bien car je ne veux plus penser à ce que j'étais avant.

 

Les hommes :

G2-16.  Normal...

G2-17.  Un peu dérangé par les questions ci-dessus.

G2-18.  Bien, déterminé, j'ai hâte de répondre aux pages 6 et 7[4].

G2-19. Comme quelqu'un qui cherche ses mots sans jamais trouver les plus justes...

G2-20.  Assez bien.

G2-21.  Bien.

G2-22.  Quelle prise de tête !

G2-23.  Sans réponse.

G2-24.  Mitigé, encore mis à nu, encore une expertise !! Mais bien d'avoir dit la vérité et j'espère qu'elle sera comprise.

G2-25.  Désolé de m'apercevoir qu'il sert des résistances et qu'il ne peut rendre compte d'aucune réalité. En ce qui me concerne, la psychanalyse m'a rendu à moi-même. Je ne peux concevoir qu'un travail scientifique s'attache à la faire taire.



| Sommaire | | Retour | | Haut de page | | Suite |


[1]    Cette personne a coché “agréable” à la question “lors d'une activité sexuelle, vous éprouvez : des sensations agréables, des sensations déagréables, un orgasme, rien”.
[2]    Testostérone de synthèse employée pour le traitement hormonal androgénisant des SBM.
[3]    Orthografié tel quel. Veut-elle dire « sans être [un homme] homosexuel » ou « sans être [une femme] homosexuelle » ?
[4]    Partie sur la sexualité après les opérations.


Mis en ligne en juillet 2002. Mis à jour le 05/04/2004.