LA CIM 10, OMS


D'origine européenne, la classification internationale des maladies pour le diagnostique et la recherche de l'Organisation Mondiale de la Santé est moins connu que le précédent. Les publications scientifiques font référence préférentiellement au DSM-IV. L'orientation de la CIM-10 est plus psychanalytique, les notions de névroses et psychoses y sont encore utilisées.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS)[1] définit le “transsexualisme” comme suit:

«F64 TROUBLES DE L'IDENTITE SEXUELLE

F64.0 TRANSSEXUALISME

A. Désir de vivre et d'être accepté en tant que personne appartenant au sexe opposé. Ce désir s'accompagne habituellement du souhait de transformer son corps pour le rendre aussi conforme que possible au sexe préféré, et ce grâce à la chirurgie ou à un traitement hormonal.

B. L'identité de type transsexuel est présente, de manière persistante depuis au moins deux ans.

C. Le trouble n'est ni un symptôme d'un autre trouble mental tel qu'une schizophrénie ni associé à une anomalie chromosomique.»

L'OMS[2] précise:

«F64 TROUBLES DE L'IDENTITE SEXUELLE

F64.0 TRANSSEXUALISME

Il s'agit d'un désir de vivre et d'être accepté en tant que personne appartenant au sexe opposé. Ce désir s'accompagne habituellement d'un sentiment de malaise ou d'inadaptation envers son propre sexe anatomique et du souhait de subir une intervention chirurgicale ou un traitement hormonal afin de rendre son corps aussi conforme que possible au sexe désiré.

[...]

F64.2 TROUBLE DE L'IDENTITE SEXUELLE DE L'ENFANCE

Trouble se manifestant habituellement pour la première fois dans la première enfance (et toujours bien avant la puberté), caractérisé par une souffrance intense et persistante relative au sexe assigné accompagné d'un désir d'appartenir à l'autre sexe (ou d'une affirmation d'en faire partie). Les vêtements et les activités propres au sexe opposé et un rejet de son propre sexe sont des préoccupations persistantes. Il faut qu'il existe une perturbation profonde de l'identité sexuelle normale pour porter ce diagnostic; il ne suffit pas qu'une fille soit simplement un "garçon manqué" ou qu'un garçon soit une "fille manquée". Les troubles de l'identité sexuelle chez les individus pubères ou pré-pubères ne doivent pas être classés ici, mais en F66.-.»


Notes

[1]  OMS, (1993a), F64.x Troubles de l'identité sexuelle, in CIM*-10 / ICD**-10, Chapitre V***: Troubles mentaux et du comportement. Critères diagnostic pour la recherche, Genève, Paris, Masson, pp. 192-199.

[2]  OMS, (1993b), F64.x Troubles de l'identité sexuelle, in CIM*-10 / ICD**-10, Chapitre V***: Troubles mentaux et du comportement. Descriptions clinique et directives pour le diagnostic, Genève, Paris, Masson, pp. 123.

*CIM: Classification Internationale des Maladies.
**ICD: International Classification of Disorders.

***Chapitre V:
Troubles mentaux et du comportement (F00 à F99)
   F60 à F69 Troubles de la personnalité et du comportement chez l'adulte
      F64 Troubles de l'identité sexuelle
         F64.0 Transsexualisme
         [...]
         F64.2 Trouble de l'identité sexuelle de l'enfance
         [...]

Mis en ligne le 11/12/2003. Mis à jour le 14/04/2007.


    

Hit-Parade des sites francophones