COMMENT ARRETER LES REGLES


Pour les femmes qui le souhaitent, il est possible de ne plus avoir de règles. C'est une possibilité qui pourrait aussi être suffisante pour certains trans FtM qui n'envisagent pas de traitement virilisant. C'est également une alternative au traitement anti-oestrogène qui est à base de progestérone. Il suffit pour cela de prendre un traitement contraceptif en continu.

Les traitements contraceptifs sous forme orale apportent à l'organisme les hormones qui sont normalement produites par les gonades. L'hypophyse contrôle le niveau d'hormones sexuelles dans le sang et stimule ou freine la production des gonades à l'aide d'hormones (LH et FSH). Si l'apport journalier nécessaire apporté par le traitement est suffisant, les gonades ne produisent plus d'hormones sexuelles et les ovules ne sont plus produits. Lorsque l'on arrête le traitement, les règles reviennent.

Les traitements destinés à un prise discontinue, avec arrêt de 7 jours, sont présentées sous forme de plaquettes de 21 comprimés. Pendant la semaine d'interruption de la prise survient une hémorragie dite de privation qui est absente en cas d'administration continue.

Les traitements contraceptifs qui sont destinés à un traitement continu, sans arrêt, sont en plaquettes de 28 comprimés. L'estradiol est l'estrogène et le progestatif qui est l'une des molécule suivantes: la noréthistérone, la dydrogestérone, la médroxygestérone, le diénogest, le gestodène ou la drospirénone.

Donc, pour obtenir le traitement que vous souhaitez et qui doit être compatible avec votre état de santé, voyez avec votre généraliste, votre gynécologue ou votre endocrinologue.

Concernant le traitement anti-oestrogènes, il est à base de progestérone et de ce fait il met le corps dans un état proche de celui que produit une grossesse. Il en a aussi certaines conséquences: prise de poids avec répartition féminines des graisses (cuisses, fesses, hanches, seins), augmentation de l'appétit. Les règles sont normalement arrêtées mais parfois elles persistent.

Mis en ligne le 25/02/2006.


    

Hit-Parade des sites francophones