FRANCE CULTURE


France culture, le 09/11/2005, 15h-16h:
Questions de genre, 2ème chapitre: les transsexuels.
Fichier son au format MP3 à télécharger (58 MO).

On est dans le brouillard: émission sur le genre.

Questions de genre, chapitre II:
les transexuels.

«Trans comme transformation, trans comme transition, trans comme transgression aussi: le parcours effectué par les 5 à 6.000 transsexuels français (à distinguer des travestis et des transgenres) n’est pas de tout repos. Mais n'y voir que de la souffrance pourrait revenir à suivre sans distance les critères de l’Organisation Mondiale de la Santé lorsqu’elle classe ce trouble parmi les maladies mentales, pour en faire une pathologie dont il faudrait seulement guérir les symptômes.

Le temps, voilà tout juste un demi-siècle, où un avocat général affirmait que le chirurgien qui se permettrait, en France, d'opérer un transsexuel serait passible de la réclusion à perpétuité pour crime de castration, semble certes révolu. Pourtant, les 3/4 des transsexuels se font encore opérer à l’étranger, souvent dans des conditions dangereuses, et il a fallu attendre 1992 et une condamnation de la France par la Cour Européenne des Droits de l'Homme pour que les transsexuels aient le droit de changer d’état civil.

Le trajet médical, social, juridique du transsexualisme est donc long. Avant d'entreprendre un parcours associant prise d'hormones et intervention chirurgicale, il est en effet indispensable d’avoir des entretiens réguliers et prolongés, pendant au moins deux ans, avec un psychiatre qui donnera le feu vert au chirurgien pour l’opération. Ces chirurgiens, comme les psychiatres, font partie d’un protocole chargé de traiter spécifiquement les transsexuels, qui réclament, eux, la liberté de choisir leur médecin dans une nouvelle étape d'une vieille guerre que se livrent psys et trans depuis, que, dans les années 80, ces derniers ont commencé à se penser et à se constituer en minorité sociale.

Quelles sont alors les manifestations du refus d’une destinée biologique? Comment s’exprime ce qu’on appelle le syndrome de Benjamin? Quelles sont les étapes (sexuelles, sociales, administratives...) d'un tel changement d'identité? Et sera-t-il un jour possible de changer d'état civil sans se faire opérer?»

Un documentaire signé Morgane Du Liège et Nathalie Ayari-Battus.

Sur le site de France culture, la page de l'émission “On est dans le brouillard”, le texte de l'émission en archive.

Mon avis:

L'émission est intéressante grace à la qualité des intervenantes. Mais on ne peut que déplorer une telle reprise des critères du DSM-IV et de ne pas aussi avoir fait participer des trans’ FtM qui sont comme d'habitude invisibilisés. La journaliste Morgane du Liège n'a pas jugé utile d'intégrer les garçons. On se demande pourquoi! Ce n'est pas faute d'en avoir eu à sa disposition...

L'interview du Dr Serge Bornstein à duré plus d'une heure et à un moment la journaliste lui a posé la question de «Comment cela se passe en France?» ou quelque chose comme ça. D'où sa réponse sur le DSM et le reste mais en précisant que ce n'était pas sa pratique. Bien sûr tout ce qui ne rentrait pas dans le cadre de ce que voulait cette journaliste, a été coupé au montage. Bref, exclusion des FtM et censure ont sévit. Dommage. Reste la qualité des interventions des filles trans’.

Mis en ligne le 11/11/2005. Mis à jour le 25/11/2005.


    

Hit-Parade des sites francophones
Compteur du site.