EXISTRANS 2005


Sommaire

  • L'affiche.
  • L'appel à manifester.
  • Le communiqué de presse.
  • Un petit compte rendu.
  • Les photos.
  • Dans la presse (à lire).
  • A la télé (vidéo).
  • L'affiche sommaire

    Appel à manifester sommaire

    Pour sa neuvième édition, l’ExisTrans, la Marche des Trans’ et de celles et ceux qui la soutiennent appelle à manifester le samedi 1er octobre 2005 à 14h00.

    Départ de la Place Saint Gervais (derrière le M° Hôtel de ville), rue François Miron, rue Saint Antoine, Bastille, boulevard Beaumarchais, Filles du Calvaire, arrivée: République où se tiendra la tribune des interventions.

    2005, le Sida est décrété «Grande Cause Nationale»: dans les études réalisées à l’étranger, confirmées par ce que les associations connaissent sur le terrain, la communauté trans’, serait l’une des plus touchées par la pandémie du SIDA.
    Cette réalité ne semble nullement inquiéter les pouvoirs publics, ni les élus: les Trans’ n’existent pas, pas plus en tant que victimes de discriminations en raison de leur identité qu’en tant que séropos ou atteintEs du SIDA.

    SIDA, Grande Cause Nationale: OÙ SONT LES TRANS’?

    IgnoréEs, misEs à l’écart de toutes les recherches et investigations concernant les soins, les traitements, les prises en charges, ignoréEs des statistiques et des études sur les contaminations, ignoréEs et invisibles pour les campagnes de prévention. La compatibilité des traitements antirétroviraux avec un traitement hormonal, la prise en compte des spécificités liées à nos identités sont totalement niées par les pouvoirs publics et le corps médical enfermés dans le déni de nos existences.

    Nous sommes encore et toujours considéréEs comme des sous-citoyenNEs, des laisséEs pour compte!
    Nous exigeons de la part des pouvoirs publics la prise en compte des populations trans’.


    Nous demandons:

    - La réalisation d'études épidémiologiques et d'études sur les interactions entre les traitements HIV et les traitements hormonaux.

    Nous exigeons encore et toujours:

    - La dépsychiatrisation immédiate des questions trans’ (retrait du DSM IV, de la CIM-10 et de la nosographie française) et le libre choix de nos médecins dans le cadre d'un protocole de soins individuel et respectueux de l'identité de la personne.

    - La prise en charge par la Sécurité Sociale des opérations dans et hors CEE.

    - Une adaptation des dispositifs juridiques et administratifs dans la période transitoire et le changement immédiat d'état civil avec ou sans opération génitale.

    - La régularisation des personnes trans’ étrangèrEs.

    Communiqué de presse sommaire

    TRANS’ & SIDA
    PsychiatriséEs - DiscriminéEs - ContaminéEs


    La neuvième édition de l'Existrans, la marche des trans’ et de celles et ceux qui les soutiennent, aura lieu le samedi 1er octobre 2005 à 14h00[1].

    D'après les études réalisées à l'étranger, la communauté trans’ est l'une des plus touchées par la pandémie du sida.

    2005, le sida est décrété Grande cause nationale. Où sont les trans’?

    En France, les personnes trans’ sont misEs à l'écart de toutes les recherches et investigations concernant les soins, les traitements, les prises en charges et invisibles dans les campagnes de prévention.


    Nous demandons:

    - La réalisation d'études épidémiologiques et d'études sur les interactions entre les traitements HIV et les traitements hormonaux.

    Nous exigeons encore et toujours:

    - La dépsychiatrisation immédiate des questions trans’ (retrait du DSM IV, de la CIM-10 et de la nosographie française) et le libre choix de nos médecins dans le cadre d'un protocole de soins individuel et respectueux de l'identité de la personne.

    - La prise en charge par la Sécurité Sociale des opérations dans et hors CEE.

    - Une adaptation des dispositifs juridiques et administratifs dans la période transitoire et le changement immédiat d'état civil avec ou sans opération génitale.

    - La régularisation des personnes trans’ étrangèrEs.




    [1] Rendez-vous et départ place Saint Gervais (derrière le M° Hôtel de ville) puis parcours rue François Miron, rue Saint Antoine, Bastille, boulevard Beaumarchais, Filles du Calvaire et arrivée à République où se tiendra la tribune des interventions.

    Un petit compte rendu sommaire

    La 9ème ExisTrans s'est bien déroulée. Il y avait beaucoup plus de trans’ que pour les marches précédentes (plus d'une centaine). Les médias était présents. Au départ nous avons fait une minute de silence en hommage à Mylène et touTEs les trans’ assassinéEs. Pascale Ourbih a expliqué pourquoi cette minute de silence et Act-Up a fait un die-in pendant cette minute de silence. Marlène et moi avons représenté SC. Il y avait aussi Trans Act, Autres Regards, Tirésias, PASTT, ASB, Association Civile et Gwendoline de Monica Léone, (j'espère n'avoir oublié aucune association trans’), des associations de soutien LGB... 800 à 1000 personnes en tout (chiffre des RG!).

    Le die-in et quelques extraits de la marche ainsi qu'une interview d'Hélène Hazéra (commission trans d'Act-Up) et de moi, sont passés sur le journal de France 3 (le 19-20 sur Paris-Iles-de-France et sur Soir 3 national). Il y aura aussi un article dans le Monde Libertaire à paraître jeudi prochain. La visibilité était là et réussie. Les garçons étaient aussi plus présents et visibles cette année.

    Toutes les initiatives peuvent servir, que ce soit en province ou à Paris. Elles s'additionnent, elles sont complémentaires. Merci à touTEs, celles et ceux qui se sont déplacéEs et à celles et ceux qui ont soutenue cette initiative.

    J'ai aussi fait connaissance de quelques personnes que je connaissais par courriel. Ça fait toujours plaisir de mettre un visage sur un nom.

    C'est la plus belle ExisTrans que j'ai vue!   :-)))

    Les photos sommaire

    1- L'album d'Esther .

    2- L'album de Ionnna .

    3- L'album de Nat in the moon.

    4- Sur le site d'Act-Up Paris .

    5- Sur le site de Viviane.

    6- Sur le site de Patricia Loren .

    7- Sur le site de Visions éclectiques .

    8- Sur le site de Trans info .

    Dans la presse (à lire) sommaire

    1- La dure existence des trans.
    Paru dans le Nouvel Observateur, semaine du jeudi 29/09/2005, n°2134, rubrique “Notre époque”.

    2- Neuvième marche des trans aujourd'hui à Paris.
    Paru dans Libération, du samedi 01/10/2005.

    3- Carine B., fonctionnaire et militante, a changé d'identité il y a dix ans.
    Paru dans Libération, du samedi 01/10/2005.

    4- Des transexuels manifestent à Paris pour leurs droits.
    La dépêche AFP (Agence France Presse), du 01/10/2005, réf: 4 AC40 FRS 0628 011005-17h54. English, Español, Italiano.

    5- Combien de transsexuels en France?
    Paru dans l'Humanité, du lundi 03/10/2005, page 10.

    6- A côté des trans.
    Paru dans le Monde Libertaire, du jeudi 06/10/2005.

    A la télé (vidéo) sommaire

    1- Le journal de France 3: le 19-20 régional (Ile de France) et Soir 3 à 23h. Le même reportage à été diffusé dans les 2 journaux du 01/10/2005. Un compte rendu ainsi que les interwievs d'Hélène Hazéra de la Commission trans Act-Up Paris et de moi-même.

    2- Sur le site de Bistouri oui-oui , des vidéos.

    Mis en ligne le 20/09/2005. Mis à jour le 22/01/2006.


        

    Hit-Parade des sites francophones