COMMUNIQUE DE L'OII


Communiqué de presse de madame Joëlle-Circé Laramée, porte-parole canadienne de l'Organisation Internationale des Intersexué-e-s (www.intersexualite.org).

Objet: La journée de la solidarité IS.

8 novembre: Anniversaire d'Adélaïde Herculine Barbin.

Madame Joëlle-Circé Laramée, porte-parole canadienne de l'Organisation Internationale des Intersexué-e-s, invite tous les Canadien(ne)s à commémorer le 8 novembre comme la Journée de la Solidarité IS avec OII-Canada. Toutes les organisations de droits humains, nos alliées féministes, les étudiant(e)s et professeur(e)s, et tout groupe ou individu qui s'intéresse aux droits des intersexué(e)s sont invités à faire preuve de leur solidarité en organisant des ateliers, conférences, discussions et autres activités sur :

a) la vie d'Herculine Barbin, ou;
b) la mutilation génitale des intersexué(e)s, ou;
c) la violence du système binaire du sexe et du genre, ou;
d) le sexisme inhérent dans la construction binaire du sexe et du genre.

Soyez solidaire avec la communauté des intersexué(e)s.

Si vous prévoyez organiser une activité, envoyez un courriel à madame Laramée à l'adresse suivante joellecirce2000ATyahoo.ca afin qu'elle puisse l'annoncer sur le site de l'organisation.

Notes biographiques sur Adélaïde Herculine Barbin.

Adélaïde Herculine Barbin est née le 8 novembre 1838 à Saint-Jean-d'Angély (Charente-Maritime) et elle est déclarée de sexe féminin. Elle passe son enfance dans un orphelinat et au couvent des Ursulines de Chavagne. Entre 1856 et 1858, Herculine Barbin est inscrite aux cours de l'École normale d'Oléron et elle obtient son diplôme. À l'âge de 21 ans, elle devient institutrice et fait la connaissance de Sara, la plus jeune fille de madame Avril, la directrice de l'école. Peu à peu, l'amitié entre les deux jeunes filles se transforme en amour. C'est lorsqu'elles font l'amour pour la première fois que Sara s'aperçoit que Herculine n'est pas faite comme les autres filles qu'elle connaît.

Renvoyée de son travail, Herculine est forcée, après une visite médicale de rigueur, de “rectifier” son état-civil. Elle s'appellera désormais Abel et elle commence alors sa nouvelle vie d'homme imposée par les autorités. Lorsque Abel retourne dans son village, madame Avril lui interdit de revoir Sara. Au mois de février 1868, à l'âge de 30 ans, on le retrouve mort dans une chambre de l'Odéon, il s'est suicidé avec un réchaud à charbon.

Intersexué(e), Herculine Barbin nous questionne sur la possibilité de pouvoir vivre la différence. Elle nous interroge aussi sur le fonctionnement de la société qui a créé des normes auxquelles on doit se soumettre sous peine d'être rejeté. L'individu ne peut exister que s'il se confond avec tout le monde. Elle aura connu toute l'étendue de la peur et de l'angoisse en devant garder de façon absolue son terrible secret. Elle aura également connu la terreur de devoir payer pour une faute qu'elle n'a pas commise et le fait de subir la honte pour être ce qu'elle est.

Toujours souffrir, il aura dû payer de sa vie en se séparant par la force des gens qu'il aimait pour plonger dans la froideur de l'inconnu. Sa vie est une grande histoire d'amour née dans la pureté, frappée par la fatalité et éteinte par l'intolérance.

Mis en ligne le 30/10/2005.


    

Hit-Parade des sites francophones