QUI SUIS-JE?



Portrait de Tom Reucher.<br><br> Tant que les lions n'auront pas leurs propres historiens, 
		les histoires de chasse continueront de glorifier le chasseur. 
		(Proverbe africain)
Me contacter.  


Homme d'origine FtM, psychologue clinicien, co-fondateur de l'Association du Syndrome de Benjamin (1994-2008) que j'ai quitté en 2004, co-fondateur de l'ExisTrans, la marche des trans’ et de ceux qui les soutiennent (1997), co-fondateur de VigiTrans (2002-2004), membre de Sans contrefaçon (2005), co-fondateur de la première émission trans’, Bistouri oui-oui , sur Radio Libertaire FM 89.4 Mhz (2003-2006). Des informations complémentaires se trouvent dans le dossier Actualité, document Emission de radio trans.

J'ai mis dix ans pour sortir de la honte, dix ans pour accepter d'être pleinement qui je suis, dix ans pour ne plus me considérer comme un malade, un “anormal”. Non, je ne suis ni fou, ni idiot, ni malade, je suis un être humain tout simplement.

Pourquoi me suis-je construit comme un homme, alors que, d'après la connaissance scientifique actuelle, mon sexe était (d'après les connaissances scientifiques et médicales de 1990) sans ambiguïté femelle? Même après dix ans de psychothérapie et d'analyse, je ne le sais toujours pas. Aussi loin que je sois remonté, les faits étaient déjà ainsi. J'ai tenté de modifier ce sentiment profond d'être un homme (pas un mâle), mais sans succès.

Mon parcours thérapeutique et ma formation universitaire m'ont amené à remettre en cause les pratiques médicales et à comprendre ce qui était efficace et inefficace pour les transsexes (transsexuelLEs). J'ai aussi rencontré des transgenres et échangé avec elles et eux. Il y a beaucoup de points communs.

Ayant achevé ma transition, je ne me considère plus comme transsexe mais comme un homme, aussi je dirais homme d'origine trans'.

En tant que psychologue et ex transsexe (transsexuel), j'ai participé aux travaux d'une équipe de recherche du Centre Georges Devereux (centre d'aide psychologique de l'Université-Paris 8). Cette équipe de recherche était dirigée par Françoise SIRONI maître de conférences et psychologue clinicienne.
L'école doctorale du Professeur Tobie NATHAN de l'Université-Paris 8 accueillait notre équipe et nos travaux sur les questions de genre et de sexe avec les populations transsexuelles et transgenres.

Lors de ma 4ème année d'étude de psychologie clinique, j'ai réalisé un mémoire intitulé La sexualité des “transsexuels” (syndrome de Benjamin), que l'on peut trouver sur ce site.

Lors de ma 5ème année d'étude, j'ai rédigé un mémoire intitulé Ethnopsychiatrie, théorie queer et “transsexualisme” (syndrome de Benjamin): pratiques cliniques, que l'on peut également trouver sur ce site.

Depuis 2005, j'utilise le terme de transidentité[1] en remplacement de transsexualité et syndrome de Benjamin, celui de transsexe à la place de transsexuelLE, celui de trans' pour transsexe et transgenre quand les deux populations sont concernées.

Entre 1995 et 2007, j'ai suivi une formation à l'analyse reichienne (crée par Wilhelm REICH). Cette psychanalyse ou psychothérapie coporelle est à l'origine des thérapies corporelles plus connues comme la Bioénergie ou le Rebirth, mais aucune n'a sa finesse ni son adaptabilité. En parallèle, j'ai poursuivi un travail sur moi-même, travail commencé en 1981.

Le 16/02/2006, j'ai été l'interviewé de l'émission Bistouri oui-oui!. Pour en savoir un peu plus, écoutez l'émission .

Depuis le 1er mars 2008, je vis à Brest (29) en Bretagne où j'exerce en tant que psychologue clinicien et spécialiste des transidentités.

Voir mes activités professionnelles.

Voir mes diplômes.


Notes:

[1]  Mot allemand (transidentität) traduit en français par Support Transgenre Strasbourg et trouvé sur http://www.sts67.org/html/gloss/fr_glossaire.html#transidentity . J'ai toujours dit que si quelqu'un proposait un meilleur terme que transsexualité et qui englobe toutes les populations transidentitaires, je l'utiliserai en remplacement de syndrome de Benjamin.

Mis en ligne le 22/10/2003. Mis à jour le 29/10/2012.


    

Hit-Parade des sites francophones